Le Villefranchois

Le Villefranchois

Le Villefranchois

Le Villefranchois

Le Villefranchois 14 mars 2019 1ef5dadd-cbff-42ef-aa78-b4456560f242

Actualité

La modernité sort de terre au quartier du Tricot
Des HLM escaladent le coteau de Pénevayre
L’avenue de Verdun trace sa voie Le projet d’une avenue de 18 m de large partant de l’avenue du Quercy en direction du Teulel, longeant le coteau des Bastonies, était envisagé dès 1950-1951, mais il faudra attendre le 1 er octobre 1967 pour en voir l’inauguration. Les survivants de Verdun avaient suggéré à la municipalité de donner à l’une des voies récemment ouverte à Villefranche, le nom de « Verdun, la plus atroce des batailles de la Grande Guerre ». Après un dépôt de gerbe au monument aux morts et un vin d’honneur à la mairie, une délégation conduite par Henri Bérard se rend route de Fondiès, où commence l’avenue de Verdun. La plaque de marbre « avenue de Verdun » est dévoilée sous un fonds de Marseillaise, puis Marius Vialadieu prononce un discours « d’un lyrisme puissant faisant revivre avec une intensité poignante les affres de cet enfer terrifiant ». Robert Fabre prend alors la parole et dans une émouvante improvisation il retrace les grands faits de cette tragédie humaine, « fier d’honorer les anciens combattants, et de pouvoir leur offrir une avenue, formant le vœu que ce nom rappelle aux générations futures la vaillance et le sacrifice de leurs aînés ». La cérémonie se termina par « le chant du départ », suivi d’un disque qui fit retentir « lo Bilofroncato », reprise en chœur par l’assistance. Désormais dira M. Vialadieu : « Les morts de Verdun ne subissent plus l’injure de l’oubli ».
Les «30 Glorieuses de l’urbanisme» : Quand Villefranche poussait ses murs
Un parcours rapide en politique

Voir tout …

Lisez ce numéro du magazine Le Villefranchois

Sur tous vos écrans

  • Smartphone
  • Ordinateur
  • Tablette

En mode Article

Avec le Mode Article, l'affichage de l'article s'adapte à la taille de l'écran, offrant un confort de lecture optimal, particulièrement apprécié pour lire un journal sur smartphone.

Hors connexion

Une fois téléchargé dans l'application, lisez votre titre même sans connexion 3G/4G ou wifi.